Umberto Gaber

Je l'avoue, j'ai cru en Robert Mugabe, mais ça date. Au point de lui écrire ma seule pièce de théâtre1), qui ne risque pas d'être jamais publiée, car elle est mauvaise.

Faut dire qu'à vingt ans on peut être assez naïf et croire que si un gars se dit marxiste, de plus africain, c'est qu'il l'est.

En lisant cet intéressant article, on se rend compte que, non seulement, cela n'a jamais été le cas, mais que dès le début de son “combat”, RM a surtout été le bon élève du capital et de ses instances.

Qui n'ont jamais vraiment remis en compte son règne de despote, jusqu'à sa mort. Où tout le monde s'est accordé pour dénoncer ce “marxiste autoritaire”.

Le monde à l'envers…

En savoir plus sur “Umberto Gaber


1)
dont le personnage principal, Umberto Gaber, était un anagramme de Robert Mugage
  • billets/2019/0910umberto_gaber.txt
  • Dernière modification: 2019/09/10 21:16
  • par radeff