Ce qu’il faut penser de la fausse «sortie du nucléaire»

tchernobyl.jpg

Presque aussi sexy que les hélicos wagnériens d'Apocalypse Now, non?

En annonçant la «sortie», mais en ne la pratiquant pas, gouvernement et parlement ont trouvé un chemin politique permettant de bercer la population d’illusions et de continuer à exploiter ces centrales amorties, profitables et de plus en plus dangereuses, estime Walter Wildi (Géologue, Professeur honoraire, Université de Genève)

C'est paru dans le Temps et sur l'Appel de Genève2, faut lire si on veut démystifier la propagande des nucléocrates et ne pas rester (ou devenir) idiot.

Les radiations, ça rend bête.

http://apag2.wordpress.com/2015/05/...

  • billets/file2295.txt
  • Dernière modification: 2015/05/13 19:00
  • (modification externe)