Jo Nesbø, Fantôme

nesbo_fantome.jpg

Trois ans après avoir démissionné de la police norvégienne et s'être exilé à Hong Kong, Harry Hole revient à Oslo. Mais, cette fois-ci, l'affaire s'annonce plus difficile que prévue, intime et douloureuse: Oleg, le fils de Rakel, le grand amour de Harry, a été arrêté pour le meurtre d'un dealer avec lequel il s'était acoquiné. Tout semble accabler le jeune homme. Ne manque plus que le mobile.

Très vite, Harry découvre que la victime et Oleg officiaient pour un mystérieux groupe de dealers, dirigé par quelqu'un dont on ne sait pour ainsi dire rien, hormis son nom : Dubaï. L'apparition de Dubaï à Oslo a coïncidé avec celle d'une nouvelle drogue dans les bas-fonds de la ville, la fioline, une substance créant une dépendance très forte mais qui n'est pas aussi destructrice que d'autres stupéfiants comme l'héroïne.

Alors que la corruption semble gangréner les différents échelons du pouvoir politique et de la police locale, Harry met, sans le savoir, les pieds dans une fourmilière criminelle et va très vite devenir la proie des différents malfrats qui oeuvrent dans l'ombre pour le maintien d'un statu quo...

Note Fred

Nesbo connaît ses classiques et c'est tant mieux; Escyle et Euripide n'auraient sans doute pas renié ce drame, présenté sous forme de froid polar norvégien. Comme d'hab, Joe commence par une morne introduction, mais dès le premier tiers on ne parvient plus à lâcher le livre, et, comme d'habitude, on a affaire à deux fins, l'une excellente et trépidante, l'autre (la vraie) ennuyeuse et prévisible. Ce 9e polar de Nesbo n'est certainement pas le meilleur, et flirte un peu parfois avec le mélo, mais reste néanmoins une agréable lecture d'été. Espérons juste que Joe retrouve l'inspiration et ne se mélange plus avec les thrillers non fréquentables.

  • billets/jo_nesbo_fantome.txt
  • Dernière modification: 2013/08/03 13:00
  • (modification externe)