Michael Dibdin, Cosi Fan Tutti (1996)

dibdin_cosifanfutti.jpeg

4e couverture

Voir Naples et mourir ! Facile pour l'inspecteur Aurelio Zen, d'autant que la petite délinquance a cédé la place au grand banditisme et au terrorisme de choc. Il faut vraiment s'appeler Zen pour garder son calme !

Note Fred

Je ne connaissais pas Dibdin[1], je crois que je vais continuer à piocher cet auteur chez mon libraire favori (bouquins d'occasion de la Trocante, chez Barone, ilôt 13).

Au rendez-vous: humour british et rebondissements, le tout dans une description grotesque des Italiens Napolitains.


Note

[1] j'ai peut-être lu L’Ultime Défi de Sherlock Holmes mais je ne m'en souviens plus du tout

  • billets/michael_dibdin_cosi_fan_tutti_1996.txt
  • Dernière modification: 2016/01/31 08:00
  • (modification externe)