Yrsa Sigurdardottir, Ultimes rituels

Yrsa Sigurdardottir, Ultimes rituels

Novembre 2005, Reykjavik. Un étudiant allemand est retrouvé mort, atrocement mutilé. Le jeune homme étudiait l'histoire islandaise et portait un intérêt tout particulier à ses heures les plus sombres. Sa famille ne se satisfait pas des conclusions de la police et décide de louer les services de l'avocate islandaise Thora Gudmundsdottir et de l'ancien inspecteur Matthew Reich, un Allemand, afin qu'ils poussent l'enquête plus avant. Elle est sociable et insouciante ; lui est rigide et sévère.Leur enquête parallèle révèle que l'étudiant assassiné avait recueilli des informations conséquentes au sujet de documents très anciens, et qu'il était membre d'un mystérieux groupuscule, composé d'Islandais fascinés par les événements historiques liés aux méthodes de torture et d'exécution. En outre, le jeune homme avait retiré une importante somme d'argent sur un compte à son nom et était sur le point d'acheter un équipement de sorcellerie. Qui a pu vouloir sa mort ? Quel lien existe-t-il entre cette tragédie et les événements atroces qui se sont déroulés par le passé ? On assiste ici aux débuts d'Yrsa Sigurdardottir dans l'univers du roman policier. A en croire les critiques, Ultimes rituels est « un roman policier parfaitement réussi », « impossible à lâcher », « intelligemment écrit» et mettant en scène « un personnage envoûtant ». Publié en Islande en 2005, Ultimes rituels a connu un succès inouï et est resté depuis en tête des ventes, il est en cours de traduction dans plus de trente langues.

Note Fred

Polar islandais assez surprenant, plutôt de bonne facture, les relations entre Thora et Matthew ne sont pas exemptes d'humour. Assez original pour être lu. Sans doute pas relu.

  • billets/yrsa_sigurdardottir_ultimes_rituels.txt
  • Dernière modification: 2012/08/18 10:00
  • (modification externe)