billets:2013:1225van_reybrouck_david_congo

Van Reybrouck, David: Congo, Une histoire, Actes Sud, 2012

Congo_une_histoire.jpg

Un excellent bouquin, un pavé à vrai dire (un peu plus de 700 pages dans un fort petit lettrage, dévoré en quelques jours) que m'a prêté mon ami Mathieu, retraçant l'histoire congolaise des origines à 2010, écrit par un jeune archéologue et historien néerlandophone, David Van Reybrouck sur la base de plusieurs voyages au coeur de l'Afrique et de centaines de témoignages directs. Le mobutisme y est notamment détaillé, qui avait conduit à des initiatives originales comme l'abacost((à bas le costume) mais surtout le pays à sa ruine. Cependant, le rôle déterminant des colons belges et de la violence endémique (les "mains coupées" et la "chicotte" en cuir d'hippopotame) qu'ils y semèrent montrent clairement l'impartialité de l'auteur des Flandres. Conrad avait vu juste: la colonisation au Congo, c'était bien le coeur des ténèbres.

enfant-main-coupee-1904.jpg

Aux articles racistes du "Journal des combattants" belge de 1919 exigeant un rapatriement des tirailleurs congolais qui pourront y raconter leur exploits à leurs familles, assis sur des peaux de chimpanzé, les premiers indépendantistes noirs rétorquent:

''Dans les tranchées, on ne cessait de nous répéter que nous étions tous frères et nous étions mis sur le même pied que les soldats blancs. Toutefois, maintenant que la guerre est finie et qu'on a plus besoin de nos services, on serait enchanté de nous voir disparaître. En ce qui concerne ce dernier point, nous sommes parfaitement d'accord, à la seule condition cependant que si vous insistez si sévèrement sur le raptriement des Noirs, nous pourrions demander que tous les Blancs se trouvant en Afrique soient rapatriés également." (199)

chicotte.jpg

Aux pages 220 à 221, un très bel extrait du journal de Drachoussof, un belge d'origine russe membre de l'administration coloniale, on voit que de (trop) rares voix se sont élevées pour défendre les droits des Africains.

Lors de la décolonisation, la question qui se posait était: "il y a quelqu'un?"

L'Histoire est un plat abominable préparé avec les meilleurs ingrédients. (306)

Les enfants de la dictature sont rarement des démocrates exemplaires. (473)

À propos de la prolifération des églises pentecôtistes: Je te le dis sans détour: ces Eglises sont un cadeau pour le régime. Elles facilitent la vie des politiciens. C'est pour cela que le régime les soutient généreusement. (529)

Après "l'ivoirité", la "congolité".

Mandela est finalement bien trop occidental en tant que président. Mugabe et Mobutu, ça se sont de vrais dirigeants africains. (547)

abacost

De la préhistoire aux premiers chasseurs d'esclaves, du voyage de Stanley missionné par Léopold II à la décolonisation, de l'arrivée de Mobutu puis de Kabila à l'implantation industrielle d'une importante communauté chinoise, ce livre retrace, analyse, conte et raconte quatre-vingt-dix mille ans d'histoire : l'histoire du Congo, cet immense territoire africain au destin violenté.

Pour comprendre ce pays, un écrivain voyageur, historien et journaliste est allé à la rencontre du peuple du Congo. A travers de multiples séjours son regard s'est aiguisé, son empathie s'est affirmée, son incessante curiosité lui a permis de saisir, de consigner dans ses carnets souvenirs et propos inédits au rythme d'une enquête basée sur plus de cinq mille documents. Ainsi a-t-il composé ce livre événement traduit dans une demi-douzaine de langues, cet essai total devenu aux Pays-Bas un véritable best-seller de l'histoire contemporaine.

  • billets/2013/1225van_reybrouck_david_congo.txt
  • Dernière modification: 2021/01/12 12:37
  • de radeff