Vive le poison!

image: https://lesmoutonsenrages.fr/2017/10/18/agriculture-industrielle-produire-a-mort/

Ce week-end les Suisse·sse·s ont décidé qu'il valait mieux continuer à s'empoisonner plutôt que d'ouvrir, même modestement, son coffre-fort compte à numéro portemonnaie.

C'est une fois de plus une grande victoire de la réserve des Neinsager ruraux, avec qui je partage tant de valeurs1):

image: https://www.swissinfo.ch/fre/votations-f%C3%A9d%C3%A9rales_souverainet%C3%A9-alimentaire_r%C3%A9sultats/44419350

Tout ça grâce à une propagande mensongère orchestré avec de gros moyens, qui est parvenue à faire croire que les coûts de cette initiave seraient prohibitifs.

Et pourtant…

A la fin, on pense que cela coûte plus cher. Mais c’est faux, car les externalités négatives ne sont pas incluses dans les calculs. Le coût des remises en état de l’environnement quand la biodiversité ou la nappe phréatique est atteinte, ou des sols dégradés, n’est pas considéré. Au niveau social, l’agriculture industrielle du « toujours plus grand » induit des pressions énormes qui peuvent conduire au divorce ou même au suicide. Ces conséquences dramatiques ne sont pas prises en compte. Dans cette agriculture industrielle, les personnes handicapées ou âgées, les jeunes en échec scolaire ne sont pas employés, alors que cela peut être le cas dans une agriculture plus reliée au terroir, ce qui permettrait d’éviter de créer des institutions qui s’occupent de ces catégories de personnes. Le coût réel n'a jamais été calculé sérieusement.” (source: Roger Zürcher)

Des fois, je songe vraiment à émigrer avec ma famille à Pago-Pago.

En lire plus sur:


1)
xénophobie, racisme, repli identitaire, veulerie, pingrerie et surtout, surtout: une très grande intelligence politique et un souci aigu de ce que l'on va laisser à nos enfants
  • billets/2018/0924vive_le_poison.txt
  • Dernière modification: 2018/10/05 08:08
  • par radeff