Лето

Réalisé par Kirill Serebrennikov, Лето1) s'inspire en partie de l'autobiographie de Natalia Naumenko1 qui raconte son histoire avec le jeune Viktor Tsoi, et met donc en scène la culture rock underground de Leningrad au début des années 1980. Le film met ainsi en vedette la musique du groupe Kino et d'autres groupes rock russes comme Zoopark. Le rôle de Viktor Tsoi est joué par l'acteur coréen Teo Yoo.

Je me réjouissais sans doute trop de voir ce film dont a m'a dit beaucoup de bien, sans parler de la critique élogieuse (mais bon… la critique, aux orties). Peut-être qu'avec le rhume que je traîne, deux films le même jour c'était un peu glouton, mais ce qui est certain c'est que je suis resté de glace (petersbourgeoise), que je n'ai pas trouvé le beat, qu'il ne me venait pas l'envie de furieusement pogoter.

Bref, je n'ai pas marché.

Mise à part la formidable scène du train (photo introductive), marmoréen je suis resté, malgré tout le respect que je porte à ce réalisateur et à ses démêlées avec Vladi le sanglant et sa foutue clique2).

Le groupe Kino, de Viktor Tsoi

Le 1er LP de Kino, "Группа крови" (groupe sanguin)


Et on ne pouvait bien sûr pas rater le titre du film…


1)
Лето: l'été, prononcer “liéta”
2)
Voir L'affaire du 7e studio, qui nous montre bien que la Russie n'a pas tant changé depuis 1991, voir depuis Ivan ze Phourth, aka Иван Грозный, père de tous les punks
  • billets/2019/0104лето.txt
  • Dernière modification: 2019/01/04 09:37
  • par radeff