La grève du 14 juin, le dilemme du 6genre

Je sais pas vous, si vous me lisez, êtes un vulgaire dinosaure cisgenre et pas une femme et néanmoins se disant et se pensant de gauche, mais ces temps c'est franchement difficile.

Voilà qu'aux dernières nouvelles, après la manif privatisée du 8 mars 2019) il semblerait que les vulgaire dinosaure cisgenre (non disonauresses) ne seraient pas les bienvenus à faire grève le 14 juin - cantonnés au rôle de gardes d'enfants, lessive et cuisine.

Perso, j'ai tendance à faire le garde d'enfants avec plaisir (même si pour être honnête les nôtres sont assez grands pour se garder tout seul, malgré quelques exceptions car on reste perpétuellement un enfant), à cuisiner fort régulièrement et à faire mes lessives (chez nous, chacun fait la sienne, enfant·e·s compris·e·s).

En même temps, j'aimerais bien faire grève pour exprimer ma solidarité, mais si je suis le mot d'ordre des disonauresses je fais quoi?

Je reste à la maison? Je ré-apprends à tricoter?

Pascal Holenweg, l'impoligraphe du Courrier, a fait un excellent article à ce propos dans l'édition de mardi, que je vous livre ici en espérant qu'il ne me mettra pas tous ses avocats d'affaires au fesses:

  • billets/2019/0517la_greve_du_14_juin_le_dilemme_du_6genre.txt
  • Dernière modification: 2019/05/17 12:22
  • par radeff