Arnaquer les plus démunis...

..., c'est pas bien, pas bien du tout!

C'est sur Slate, Un homme invente une frontière et fait payer des migrants pour la franchir: Il avait érigé un faux poste-frontière, en Russie, et faisait croire que la Finlande se trouvait de l'autre côté.

C'est assez moche mais aussi cocasse, le triste sire ayant été arrêté par le police russe après que des gardes frontières aient interpellés des réfugiés persuadés d'être dans la terre promis (Fortress Europe).

Encore plus sinistre mais à lire absolument, cet autre article sur Slate de Guillaume Origoni, En Bosnie, le triste jeu des réfugiés du camp de Vučjak:

Aux portes de l'Union européenne, un millier d'hommes vit dans des conditions déplorables en attendant une vie meilleure.

Avec ce terrible extrait:

«This place is not for humans!» (Ce lieu n'est pas fait pour les êtres humains!), répètent les réfugiés. «Not for humans!», répètent les volontaires de la Croix-Rouge.

Pourtant, c'est bien dans ce camp de réfugiés, à Vučjak, en Bosnie, à 10 kilomètres de l'Europe, que sont concentrés un millier d'êtres humains.

À ce «Not for humans», j'ai répondu: «You're right, it is for animals!» (Vous avez raison, c'est fait pour des animaux!). La répartie a été cinglante: «You're wrong! You, Europeans, treat your animals better than us!» (Vous vous trompez! Vous, Européens, traitez vos animaux mieux que vous nous traitez nous!)

À l'heure de la distribution du repas de midi, l'affluence est grande. On ne mange que deux fois par jour à Vučjak, le matin et à midi. La Croix-Rouge ne peut nourrir que le tiers des hommes présents dans le camp. | Guillaume Origoni

  • billets/2019/1207arnaquer_les_plus_demunis_c_est_mal.txt
  • Dernière modification: 2019/12/10 05:03
  • par radeff