Grütli: Go Go Go

Hideuse grâce

Le Grütli a proposé une semaine gratuite, le Go Go Go. On a vu hier

Sans Grace

Kayije Kagame — Cie Victor

Résumé

« Je suis la voix de Grace, parce qu’elle n’est pas là. » Comment s’emparer de l’absence d’une personne et restituer au plus près sa voix ? SANS GRACE explore l’univers polysémique d’un duo d’actrices, Grace Seri et Kayije Kagame, de leur relation à l’imaginaire au pouvoir d’évasion. Comment se soustraire au spectacle tout en étant sur scène ? Que signifie disparaître lorsqu’on est présente face à un public ? Ces questions proposent ici des réponses en pratique et en actes, que ce soit dans l’épuisement du jeu par la parole et dans l’expérience de seuils d’intensité, qui puissent ouvrir ces paradoxes et déplier leurs possibles.

Brefs entretiens avec des hommes hideux

Guillaumarc Froidevaux — Cie TDU

Résumé

En partageant ce qu’il y a d’inavouable dans ce qu’ils sont, rêvent ou pensent, ces hommes explorent leurs ambiguïtés, leurs fantasmes, délires ou questionnements. Des paroles directes, franches et humainement troublantes.

Note Fred

Sans Grace, à l'exception d'un final long et incompréhensible, est un petit bijou, interprété par une actrice prometteuse, sans parler de la voix off de la seconde actrice, fantomatique présence qui répond à la première.

Les Brefs entretiens avec des hommes hideux m'ont laissé plus sceptique, pour ne pas dire septique, au vu de la 3e performance de ces quadri-one-man-show. La dernière performance, la plus hideuse, interroge sur le relativisme actuel face au mal absolu, et si je salue la démarche, je me demande si c'est vraiment le moment.

Ensuite, une première pièce basée sur un monologue1) et une seconde où les quatre comédiens, à l'exception d'un bref moment où deux interagissent, c'est un peu triste. Le théâtre, ce n'est pas une somme d'individus mais une troupe, quoique civile.

1)
même si l'actrice parle avec une voix off
  • billets/2020/0112gruetli_go_go_go.txt
  • Dernière modification: 2020/01/12 10:52
  • par radeff