billets:2020:0123patrick_raynal_un_tueur_dans_les_arbres

Patrick Raynal, Un tueur dans les arbres

Un peu déprimé mais cool, Manu ne demandait rien à personne.

Mais qui résisterait à un beau paquet d'argent doublé d'une aventure sans risque apparent? Faut dire que la fille avait mis les formes… pas très longtemps. Rapidement, la désagréable impression d'avoir été le dindon de la farce amena Manu à revoir ses théories sur la communication.

— On vous a prévenu ? Bon ! Alors au boulot. Vous me remettez tous ces petits salauds de gauchistes sous surveillance.

— Oui, monsieur le commissaire.

— Et souvenez-vous que si l’on m’avait écouté, ils y auraient toujours été, sous surveillance. Un flic par mec. On en aurait coffré quelques-uns de ces salopards.

Casalonga risqua un sourire.

— Il aurait fallu tripler les effectifs, monsieur le commissaire.

— Les effectifs ! Toujours les effectifs. Si on nommait plus de flics et moins d’enseignants, il y aurait davantage de flics et moins de gauchistes !

On a connu du plus grand Raynal: certains personnages sont franchement réussis et attachants (ou agréablement repoussants), mais d'autres, particulièrement les Iraniens et surtout la seule Iranienne ne m'ont pas du tout convaincu.

  • billets/2020/0123patrick_raynal_un_tueur_dans_les_arbres.txt
  • Dernière modification: 2020/01/23 04:36
  • de radeff