Catherine Meurisse, Le légèreté

Résumé

Dessinatrice à Charlie Hebdo depuis plus de dix ans, Catherine Meurisse a vécu le 7 janvier 2015 comme une tragédie personnelle, dans laquelle elle a perdu des amis, des mentors, le goût de dessiner, la légèreté.

Après la violence des faits, une nécessité lui est apparue : s'extirper du chaos et de l'aridité intellectuelle et esthétique qui ont suivi en cherchant leur opposé – la beauté.

Afin de trouver l'apaisement, elle consigne les moments d'émotion vécus après l'attentat sur le chemin de l'océan, du Louvre ou de la Villa Médicis, à Rome, entre autres lieux de renaissance.

Source: https://www.dargaud.com/bd/Legerete

Note Fred

Sceptique j'étais avant, convaincu je suis maintenant.

Je me dois d'être honnête, je n'ai jamais été un fan des dessinateurs de Charlie, à part Honoré, largement oublié - un des épisodes de cette très belle BD de Catherine Meurisse lui rend d'ailleurs hommage et c'est tout à son honneur.

C'est sans doute car je ne connaissais pas cette dessinatrice.

Avec finesse et élégance, l'auteure évoque la violence, le deuil, la dissociation, le lieu sûr, Proust, l'hubris et la beauté.

Et il y a même de l'humour.

En savoir plus sur wikipédia

  • billets/2020/0131catherine_meurisse_le_legerete.txt
  • Dernière modification: 2020/01/31 05:56
  • par radeff