billets:2020:0207la_manufacture_le_songe_d_une_nuit_d_ete

La Manufacture: Le songe d'une nuit d'été

Un songe bien agité!

On a été voir à la Manufacture1) une adaptation du Songe des nuits d'été (qui, comme vous le savez certainement, fait partie des 12 comédies du grand William, pas des 12 tragédies…). À propos, vous arrivez à les citer de tête? Moi les tragédies, ça va, les comédies par contre… un peu plus de peine!)

C'était monté par le génial Oscar Gómez Mata dont nous sommes assez addict avec les élèves de la manufacture2).

Bon, d'abord les critiques, c'était un peu inégal dans le jeu - mais c'est assez logique dans une école de théâtre, déjà que sur les planches professionnelles c'est souvent le cas. Ceci dit, tous les élèves jouent le jeu, il y en a juste certains qui feraient peut-être mieux d'orienter leur carrière ailleurs (rah je suis mauvais…).

Et puis les mouvements sont parfois tellement excités qu'on a l'impression d'être dans un manga coréen.

Mais c'est aussi la richesse: on sent bien qu'Oscar a saisi la force de ces djeunes et a eu envie de la montrer, cette force, cette vitalité, et qu'on la sent très bien - les scènes de groupe sont en définitive magnifiques, y compris leur excitation.

Et parmi ces comédiens, la majorité sont très bons, et certains franchement excellents - tout à fait prêt·e·s à passer dans le camp des pros, y compris en leur donnant des leçons.

Un chouette moment de théâtre, même que c'était en pays de Vaud.


1)
la Manufacture… encore en http!
2)
non non, sans l'fiston, par contre y'avait ma nièce, aka sa cousine, et elle était fort brillante et c'est pas parce que c'est ma nièce que je dis ça, nom de nom de non de non!
  • billets/2020/0207la_manufacture_le_songe_d_une_nuit_d_ete.txt
  • Dernière modification: 2020/02/07 06:59
  • de radeff