La noirceur du Komgo

ou quand l'Auvergne a été socialiste

Vous connaissez peut-être cette anecdote: pendant l'Occupation, un humoriste parisien de gauche (espère rare à l'époque comme aujourd'hui) soumet son texte à la censure qui le retourne, au motif que la phrase “Quand Laval1) était socialiste” risquait d'irriter les pétainistes et plus largement, les nazis.

Version corrigée, toute aussi refusée: “Quand l'Auvergnat a été socialiste”

Et la dernière version, qui a passé la censure: “Quand l'Auvergne a été socialiste”.

À Kalvingrad, ce serait pas mal que nos élus d'un parti prétendument de gauche s'en souviennent.

Voir:

Au moins l'élue a-t-elle eu le courage2) de répondre au Courrier, son colistier restant coit.

Et pourtant, on sait depuis longtemps que ce n'est pas une bonne idée de réduire les impôts sous prétexte d'attirer les locomotives kapitalistes:

“Et la manne cessa le lendemain quand ils eurent mangé des produits du pays. Il n'y eut plus de manne pour les fils d'Israël qui mangèrent de la production du pays de Canaan cette année-là.”3)

En tout cas, je sais pour qui je vais voter - et surtout pour qui je ne vais pas voter.

Reste pas grand monde…

1)
pour les ignares, Pierre Laval a été un des pires collabos pétainistes
2)
bon tout cela est très relatif, cela fait aussi parler d'elle et je n'aime pas du tout le petit ton moralisateur que vous verrez si vous lisez l'article
3)
La Bible, Jos 5.12
  • billets/2020/0220la_noirceur_du_komgo.txt
  • Dernière modification: 2020/02/20 07:05
  • par radeff