billets:2020:0409le_monde_a_l_envers

Le monde à l'envers

Un peu de compote dans votre fejoada?

Selon Le Courrier, au Brésil, Bolsonaro parle toujours de "grippette".

Le Führer de la samba veut éviter le confinement et estime que l'économie doit primer sur la santé.

Dans les favelas, on craint le confinement.

Pourquoi? Car les pauvres n'ont pas de réserves.

Les pauvres sont donc d'accord avec Bolso, pour éviter de crever de faim.

Si le Brésil abandonne le confinement, on attend 1,15 million de morts.

Et pourtant: “C’est évidemment dans les favelas, où la promiscuité est pratiquement impossible à éviter, que les victimes seront les plus nombreuses.

Cherchez l'erreur.

  • billets/2020/0409le_monde_a_l_envers.txt
  • Dernière modification: 2020/04/13 05:44
  • de radeff