billets:2021:0109dan_turell_meurtre_a_l_heure_de_pointe

Dan Turèll, Meurtre à l'heure de pointe

C'est l'été à Copenhague. Le narrateur, journaliste à La Dépêche de Copenhague, se balade en ville quand il tombe par hasard sur le groupe de jazz dont il a fait autrefois partie et qui est toujours mené par son ancien ami guitariste, Carsten. Sous ses yeux, celui-ci s'effondre soudain. L'autopsie révèlera qu'il ne s'agissait pas d'une overdose, prévisible, mais d'un empoisonnement.

Notre journaliste endosse alors son rôle épisodique d'enquêteur afin de découvrir l'assassin de son ami. Evoluant avec aisance dans les quartiers mal famés de la capitale danoise, il est épaulé dans ses investigations par le commissaire Ehlers avec lequel il partage son célibat provisoire, son acolyte dévoué Kaspersen, Bang, un médecin légiste pour le moins cynique, ainsi que Frank, bassiste du groupe et mentor du guitariste défunt. On retrouve le cadre et le héros de Mortels lundis, premier opus de cette série noire encensée par la critique, ainsi que son humour grinçant sur fond de blues sombre et mélancolique, loin des quartiers chic de Copenhague.

Polar de rocker qui n'est pas sans rappeler l'excellent norvégien Staalesen. Sans doute plus de rock et moins d'humour chez Turèll, mais c'est quand même du bon.

  • billets/2021/0109dan_turell_meurtre_a_l_heure_de_pointe.txt
  • Dernière modification: 2021/01/09 08:22
  • de radeff