billets:2021:0214antoine_albertini_la_femme_sans_tete

Antoine Albertini, La femme sans tête

Santa Lucia, Cap Corse, 8 août 1988. Au fond d'un caveau familial, le corps décapité d'une femme est retrouvé. Très vite, le major Serrier, surnommé « L'Enquêteur numéro un » au sein de la Brigade de recherches, retrouve son identité ; il s'agit de Gabrielle Nicolet, disparue en août 1979 alors qu'elle se trouvait en vacances en Corse avec son fils de huit ans. Que leur est-il arrivé ? Pourquoi, après avoir massacré le corps de cette jeune femme, l'assassin lui a-t-il arraché la tête ? Où est le petit Yann ? Dix ans après leur disparition, Serrier est parti sur leurs traces.

De filatures en planques nocturnes, de la plage de Santa Lucia aux trottoirs parisiens, cette affaire a plongé Serrier dans la folie. Antoine Albertini rouvre le dossier. Une enquête où rancunes familiales, silences et combines locales s'entrecroisent pour brouiller la vérité.

Après Malamorte et Banditi, Antoine Albertini, de confession journaliste, dresse ici une longue enquête. Un polar sociologique et déprimant, c'est du très bel ouvrage mais je cherchais plutôt de la distraction.

  • billets/2021/0214antoine_albertini_la_femme_sans_tete.txt
  • Dernière modification: 2021/02/14 08:30
  • de radeff