billets:2021:0428slavoj_zizek_la_nouvelle_lutte_des_classes

Slavoj Žižek, La nouvelle lutte des classes, les vraies causes des réfugiés et du terrorisme

L’Europe est à la croisée des chemins. Le flux des réfugiés et le terrorisme islamiste ont plongé le continent dans la plus grande crise depuis la Seconde Guerre mondiale. Dans un monde qui fonctionne en excluant des régions et des populations entières, est-ce si surprenant que les sociétés s’effondrent, que les hommes se radicalisent ou qu’ils aspirent à rejoindre l’Europe ? Il ne s’agit pas un choc des civilisations mais d’une nouvelle lutte des classes.

C’est pourquoi nous devons impérativement défendre les valeurs européennes, qui sont les seules à même de lutter contre les causes économiques des flux migratoires et du terrorisme. Une telle solidarité globale est peut-être une utopie, mais si nous ne nous y engageons pas, alors nous méritons d’être perdus.

J'aime et je déteste à la fois ce philosophe slovène souvent évoqué dans ce blog. Ce petit bouquin est plutôt bien réussi, déconstruisant efficacement le discours sécuritaire, mais aussi bobo-moraliste, pour en revenir à la bonne vieille lutte des classes. Et pour une fois que le concept d'islamo-fascisme est à peu près contrôlé…

“Quant à l’aspect idéologique de leur lutte, il est plus qu’évident que les conservateurs populistes livrent une guerre qui ne peut tout simplement pas être remportée : si les républicains interdisaient effectivement l’avortement, s’ils interdisaient l’enseignement de l’évolution, s’ils imposaient une réglementation fédérale à Hollywood et à la culture populaire, cela engendrerait non seulement leur défaite idéologique immédiate, mais également une dépression économique à grande échelle aux États-Unis. Il en résulte ainsi une symbiose Quant à l’aspect idéologique de leur lutte, il est plus qu’évident que les conservateurs populistes livrent une guerre qui ne peut tout simplement pas être remportée : si les républicains interdisaient effectivement l’avortement, s’ils interdisaient l’enseignement de l’évolution, s’ils imposaient une réglementation fédérale à Hollywood et à la culture populaire, cela engendrerait non seulement leur défaite idéologique immédiate, mais également une dépression économique à grande échelle aux États-Unis. Il en résulte ainsi une symbiose débilitante : bien que la « classe dirigeante » désapprouve le programme moral des populistes, elle tolère leur « guerre morale » comme un moyen de garder sous contrôle les classes populaires, c’est-à-dire qu’elle permet à ces dernières d’exprimer leur colère sans que cela porte atteinte à ses propres intérêts économiques. Ce qui signifie que cette « guerre culturelle » est une « guerre de classe » sur un mode déplacé. N’en déplaise à ceux qui prétendent que nous vivons dans une société post-classes.”

Les plus grandes victimes des attaques terroristes de Paris seront les réfugiés eux-mêmes, et les véritables vainqueurs, dissimulés derrière les platitudes du style « je suis Paris », seront simplement les partisans d’une guerre totale des deux côtés. Il est nécessaire de réellement condamner les massacres de Paris, non pas simplement en se lançant dans des manifestations pathétiques de solidarité antiterroriste, mais en insistant sur la question : cui bono ? Gardons-nous de toute tentative de « compréhension plus profonde » des terroristes de l’État islamique (du genre « ces actes méprisables sont des réactions aux violentes interventions européennes ») : ils doivent être définis tels qu’ils sont, c’est-à-dire comme l’envers islamo-fasciste des racistes anti-immigrants européens ; ce sont là les deux faces de la même pièce.

  • billets/2021/0428slavoj_zizek_la_nouvelle_lutte_des_classes.txt
  • Dernière modification: 2021/04/28 07:55
  • de radeff