billets:2021:0501dachau_да-чао

Dachau, Да-чао

À l'occasion de l'anniversaire de la libération de Dachau, sur le site du souvent excellent Yannis Youlountas, un article à lire: Doit-on prendre l’extrême droite au sérieux ?

Qui nous rappelle que le fascisme, s'il n'est pas combattu, va vraiment à l'extrême:

“quand la 42ème division d’infanterie de l’Armée américaine a ouvert les portes du camp, le 29 avril 1945, ce ne sont pas quelques dizaines d’opposants politiques qu’elle a libéré. Ce sont des milliers de cadavres de boucs-émissaires qu’elle a trouvé un peu partout, notamment 2300 corps décharnés dans 39 wagons à bestiaux. Une odeur pestilentielle prenait à la gorge ceux qui tentaient d’affronter l’image des fosses de centaines de corps empilés en immenses tas, mutilés et en décomposition. C’était là l’odeur du fascisme, la réalité de ce qu’est véritablement cette idéologie qui ose aller jusqu’à l’élimination physique et massive des opposants et des boucs-émissaires du moment, quand on lui en laisse la possibilité.”

Le fascisme pue. Au figuré mais aussi au propre.

  • billets/2021/0501dachau_да-чао.txt
  • Dernière modification: 2021/05/06 06:09
  • de radeff