billets:2021:0501juan_sasturain_le_sens_de_l_eau

Juan Sasturain, Le sens de l'eau

Spencer Rosello, traducteur et joueur invétéré, propose ses services de traduction-minute aux passants. Rafael Garcia le remarque et lui offre de retraduire de l'espagnol en anglais les romans d'un auteur supposé de la série Vietnam, disparu un beau jour avec tous les originaux. Spencer ne tarde pas à flairer derrière ce projet éditorial une affaire bien plus lucrative.

Mais quel étrange polar! Est-ce bien un polar? Oui, si on le prend au sens large. En tout cas j'ai positivement adoré, surtout quand j'ai découvert que l'auteur est surtout… footballeur! Il y a juste la fin qui est moins bonne - encore que, c'est surtout que le reste était si entraînant qu'on est un peu déçu par ce final somme tout assez classique.

Il y a du Borges là-dedans, mais à la différence de son compatriote, Juan Sasturain n'est pas dénué d'humour.

  • billets/2021/0501juan_sasturain_le_sens_de_l_eau.txt
  • Dernière modification: 2021/05/01 13:42
  • de radeff