billets:2021:0616_georges_minois_histoire_de_l_atheisme_les_incroyants_dans_le_monde_occidental_des_origines_a_nos_jours

Georges Minois, Histoire de l'athéisme, les incroyants dans le monde occidental des origines à nos jours

Voilà ce que l'on appelle un pavé ! Et pourtant, il fallait bien cela, car, ainsi que le souligne Georges Minois, la littérature traitant de l'athéisme compte pour quantité négligeable face à l'abondance d'ouvrages propageant la “bonne nouvelle”. Les religions, qui sont par essence des phénomènes de masse, se doivent de chercher à rallier les hommes à leur cause, quitte à manier le bâton (l'évangélisation par l'épée) et la carotte (la promesse d'un visa pour le Paradis), tandis que les athées gardent généralement leurs convictions pour eux. Citant en exergue la célèbre phrase de Nietzsche, Georges Minois annonce la mauvaise nouvelle : “Dieu est mort”… avant d'admettre que le combat est loin d'être terminé. Son livre pourra donc servir aux athées de manuel de survie en milieu hostile. Avant de proclamer sa croyance ou son incroyance, encore faut-il en effet être en mesure d'appréhender le concept même de Dieu. Or, bon nombre d'athées ne le sont que par paresse d'esprit, allant jusqu'à tenter de se rabibocher avec Dieu au seuil de la mort en acceptant l'intervention d'un prêtre. Ce n'était peut-être pas le but poursuivi par Georges Minois, mais son impressionnant travail de recherche contribue à dissiper l'image de l'impie frustre et grossier radicalement incapable de saisir la portée de la question au profit de celle de l'athée réfutant sur de solides bases le concept de Dieu.

Source: Hervé SK Guégano sur https://www.babelio.com/livres/Minois-Histoire-de-latheisme-les-incroyants-dans-le-mond/114347

“Pesez bien les raisons qu'il y a de croire, ou de ne pas croire, ce que votre religion vous enseigne, et vous oblige si absolument de croire. Je m'assure que si vous suivez bien les lumières naturelles de votre esprit, vous verrez au moins aussi bien, et aussi certainement que moy, que toutes les religions du monde ne sont que des inventions humaines, et que tout ce que votre religion vous enseigne, et vous oblige de croire, comme surnaturel et divin, n'est dans le fond qu'erreur, que mensonge, qu'illusion et imposture”.

(Le manifeste de l'abbé Meslier, 1729)

Malgré ma boulimie, pas évident de venir à bout de ce pavé. Mais il s'avère au final très digeste, et moi qui croyait tout savoir des philosophes athéistes, j'y ai découvert une foule de détails et d'inconnus passionnants, notamment tous ces curés renégats révolutionnaires qui m'ont emballés et des piques sympathiques (ah, l'infâme Mozart qui crache sur le cadavre de Voltaire en le qualifiant d'athée, c'est croustillant!).

Un bouquin à lire absolument en ce siècle de suprématisme religieux, tant qu'on peut encore le faire sans se faire cruxifier, lapider ou décapiter.

notes de lecture (intranet)

  • billets/2021/0616_georges_minois_histoire_de_l_atheisme_les_incroyants_dans_le_monde_occidental_des_origines_a_nos_jours.txt
  • Dernière modification: 2021/06/16 07:11
  • de radeff