billets:2021:0712raaaaciiiineeee:4_racine

RAAAACIIIINEEEE / 4 RACINE

Photo: capture d'écran https://2021.festivalcite.ch/fr/p/raaaaciiiineeee-4-racine/

Dans une Lausanne aussi vide que l'île de la série “Le Prisonnier”, 4 Racine (ou rien):

  • Phèdre
  • Britannicus
  • Bérénice
  • Andromaque

Soyons honnête: on a fait que le semi-marathon et on a vu Phèdre et Bérénice, parce que ce sont les deux pièces où jouaient le fiston.

Sous un soleil de plomb qui n'était pas sans rappeler l'Antigone des Straub1), de très gros morceaux du théâtre français classique plutôt bien emmenés, avec un humour bien présent dans Bérénice.

On en redemande.

Mise en scène

Gwenaël Morin en collaboration avec Barbara Jung

Avec les étudiant·e·s de la promotion L du Bachelor Théâtre

Bénédicte Amsler Denogent, Délia Antonio, Angèle Arnaud, Ismaël Attia, Emilie Cavalieri, Emeric Cheseaux, Olivier Debbasch, Lou Golaz, Vivien Hebert Alix Henzelin, Ali Lamaadli, Naïma Perlot-Lhuillier, Arcadi Radeff, Loubna Raigneau, Eliot Sidler, Etienne Tripoz

Direction technique

Nicolas Berseth

Apprenti techniscéniste

Sélim Dir-Mélaizi

https://2021.festivalcite.ch/fr/p/raaaaciiiineeee-4-racine/


1)
Die Antigone des Sophokles nach der Hölderlinschen Übertragung für die Bühne bearbeitet von Brecht 1948 (Suhrkamp Verlag) (Antigone), d’après la version pour la scène de Bertolt Brecht (1947) de la traduction par Friedrich Hölderlin (1803) de la tragédie de Sophocle, 35 mm, couleurs, deux montages différents, 100 min, 1991, https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Marie_Straub_et_Dani%C3%A8le_Huillet
  • billets/2021/0712raaaaciiiineeee/4_racine.txt
  • Dernière modification: 2021/07/12 06:20
  • de radeff