billets:2022:1112nicolas_remin_les_fiances_de_venise

Nicolas Remin, Les fiancés de Venise

En 1863, en plein centre de Venise, une jeune femme est retrouvée sauvagement assassinée dans son appartement. Le commissaire Alvise Tron, responsable du secteur de Saint-Marc, est chargé de l'enquête qui le conduit jusqu'au cœur du pouvoir autrichien. La victime, Anna Slataper, n'est autre que la maîtresse de l'archiduc Maximilien, jeune frère de l'empereur François-Joseph… Crime passionnel ou politique ?

Dans le brouillard de la lagune et les méandres des rios vénitiens, Alvise Tron se perd dans les vraies fausses pistes : le meurtrier est-il un des résidents du majestueux hôtel “Danieli”, un des passants anonymes de la riva degli Schiavoni, un des invités des fastueux bals masqués de l'aristocratie vénitienne, ou un proche de l'archiduc ? L'assassin semble lui échapper. Pourtant une jeune fille a vu son visage…

Ne pas se fier à l'immonde couverture ou au résumé débile.

Je ne suis pas un amateur de polar historique, mais là, chapeau! Le prince fauché Alvise Tron nous emmène dans une très belle ballade dans la Venise de fin de siècle, encore sous dominance autrichienne.

C'est riche, c'est drôle, c'est prenant. En tout cas, moi, je prends.

Et on dirait qu'il y a toute une série1).


1)
que je vais essayer d'avaler avec une distinction vénitienne, tel des cicchetti, non pas goulûment comme Gargantua
  • billets/2022/1112nicolas_remin_les_fiances_de_venise.txt
  • Dernière modification : 2022/11/12 07:43
  • de radeff