billets:2022:1119_tarik_saleh_la_conspiration_du_caire_boy_from_heaven

Tarik Saleh, La conspiration du Caire (Boy from Heaven)

Adam, simple fils de pêcheur, intègre la prestigieuse université Al-Azhar du Caire, épicentre du pouvoir de l'Islam sunnite. Le jour de la rentrée, le Grand Imam à la tête de l'institution meurt soudainement. Adam se retrouve alors, à son insu, au cœur d'une lutte de pouvoir implacable entre les élites religieuse et politique du pays.

Un excellent film qui sort du cliché manichéiste.

OK, c'est assez noir - hobbesien dirais-je, sans jouer au prétentieux.

Par contre, à la différence de Léviathan1), on a une lueur d'espoir (l'intelligence humaine) et d'éthique (le vieux cheikh aveugle, l'inspecteur de la police secrète).

Et j'ai beaucoup aimé l'acteur principal qui interprète le tourmenté personnage d'Adam, le Palestinien Tawfeek Barhom2)


1)
Andreï Zviaguintsev, dont ce film est objectivement hobbesien
  • billets/2022/1119_tarik_saleh_la_conspiration_du_caire_boy_from_heaven.txt
  • Dernière modification : 2022/11/19 04:55
  • de radeff