Charles Willeford, La messe noire du frère Springer

Willeford, La messe noire du frère Springer

4e de couverture

Devenu romancier presque accidentellement, Sam Springer, ex-comptable de l'Ohio, mari paisible et fidèle, plutôt terne, "qui n'avait jamais manqué de tondre la pelouse un samedi matin sur deux", a voulu vivre de sa plume. En quête d'un sujet, il a rencontré l'abbé Dover, un ancien militaire, qui lui a exposé une théorie intéressante : "on devient homme d'église pour échapper à un métier honnête et parce qu'on veut se faire du fric." Fort de ces préceptes, il a persuadé Sam Springer de se laisser ordonner pasteur de l'église du cheptel de Dieu et l'a envoyé à Jacksonville s'occuper d'une paroisse entièrement composée de Noirs. C'est alors que les choses ont commencé à devenir compliquées... Drôle, provocateur, dérangeant, La Messe noire du frère Springer est le portrait impitoyable d'une Amérique en proie aux faux prophètes et dont l'unique religion est le mercantilisme.

  • billets/charles_willeford_la_messe_noire_du_frere_springer.txt
  • Dernière modification: 2012/01/08 11:00
  • (modification externe)