Compote magyare

vladimir_putin_and_viktor_orban_2017

Ce fichier provient du site web du Président de la fédération de Russie et est protégé par le droit d'auteur. Ce fichier est sous la licence Creative Commons Paternité 3.0 Unported. Vous êtes autorisé à utiliser, distribuer et modifier le fichier tant que vous citiez l'auteur : www.kremlin.ru. L'accord de la chargée de presse du Président de la Fédération de Russie est consultable ici : Kremlin authorisation-English.pdf.

Selon La Stampa, deux scénarios sont possibles pour les élections hongroises:

  • un soutien massif à la politique anti-immigration
  • un rejet de la politique du Fidesz

Au vu de la participation, cela nous montrera aussi si une majorité de Hongrois·e·s sont vraiment des fachos ou non.

Car ne nous leurrons pas: Viktor Orbán est plus qu'un simple réac. Il offre tous les critères qui distinguent un politicien de droite d'un gars franchement dangereux.

À commencer par son anti-communisme viscéral, qu'il tempère par une solide amitié avec un autre grand démocrate de gauche, le brave Vlady. Officiellement, c'est pour garantir l'approvisionnement énergétique de sa propriété personnelle son pays.

nazi_zombies1.jpg

Selon moi, c'est surtout car ces deux gars sont comme des frères siamois: les fruits pourris d'une méchante compote qu'on veut nous faire avaler de force et qui discréditent encore plus le politique, avivant la cohorte de leurs infâmes clones.

Une preuve parmi tant d'autres? Le fort intéressant concept orbaniste & comp(l)otiste d' illibéralisme:

En juillet 2014, Viktor Orbán déclare à Băile Tușnad (en hongrois Tusnádfürdő) que la Hongrie veut construire « une société basée sur le travail qui assume ne pas être de nature libérale », « un État illibéral (illiberális) et non pas un État libéral ». Il ajoute : « un thème fréquent aujourd'hui dans la réflexion politique est de comprendre les systèmes qui ne sont pas occidentaux, pas libéraux, pas des démocraties libérales, peut-être même pas des démocraties, et qui apportent quand même le succès à leurs nations, Singapour, la Chine, l'Inde, la Russie, la Turquie ».

Pour Orbán, cet État illibéral « ne renie pas les valeurs fondamentales comme la liberté », mais « ne fait pas de l'idéologie libérale un élément central de l'organisation étatique ».

source: wikipédia

Moi, je suis comme le borgne tortionnaire (c'est bien d'ailleurs le seul point où l'on est semblable): je préfère l'original à la contrefaçon.

Voici la vraie Kompot

  • billets/compote_magyare.txt
  • Dernière modification: 2018/11/21 07:08
  • par radeff