Duane Swierczynski, Mort à tous les étages

51jNFqCYuXL._SX195_.jpg

Résumé

Comment réagiriez-vous si vous étiez convoqué par un samedi matin estival bien étouffant à un « manager’s meeting » de votre service, au 36è étage d’un gratte-ciel de Philadelphie ? Pourtant, ce n’est encore rien : sitôt les sept « collaborateurs » regroupés en salle de réunion, avec cookies et jus d’orange, le patron leur explique que les issues de secours sont condamnées au gaz sarin, les ascenseurs hors-service et les téléphones brouillés. Soit ils boivent le jus d’orange empoisonné et ils s’endormiront tranquillement, soit ils seront abattus. Décidément, le week-end commence mal !

Note Fred

Un bien mauvais polar gore, sanglant à souhait - c'est son seul élément appréciable, avec quand même une chouette critique de la société de la sécurité née après ")/11" et un peu d'humour, qui sauve. On est très loin de Date limite et le cynisme de l'auteur atteint des limites qui m'énervent, zut alors.

Bye bye Swierczynski, see you later.

  • billets/duane_swierczynski_mort_a_tous_les_etages.txt
  • Dernière modification: 2017/04/22 18:00
  • (modification externe)