Feydeau à Moto

feydeauamoto.jpg

Le comédien et metteur en scène romand Gaspard Boesch a choisi un club de motards et la musique de The Doors pour une version rock et déjantée de Les fiancés de Loches de Georges Feydeau

Gévaudan et Alfred quittent leur trou perdu en province pour Paris dans le but de rencontrer enfin l'âme soeur. Croyant se rendre dans un club de rencontre, ils se retrouvent en fait dans un agence de placement et sont engagés comme larbins dans un club de motards. Gaspard Boesch détourne les clichés du vaudeville classique et les transpose dans un milieu underground: punks, prostituées et ex-taulards se donnent la réplique et enchainent gags et quiproquos. Une comédie pétaradante, avec tatouages et perfectos en cuir, qui montre que chez les bikers comme chez les bourgeois, les histoires de couples sont infernales et drôles. Avec en bonus, une Bande Originale signée The Doors !

Note Fred

Oh la la... Il faut vraiment aimer le théâtre pour apprécier ce machin. Faut dire, Feydeau c'est pas mon truc, et les Harley encore moins. Heureusement, les comédiens ont l'air de bien se marrer et le cadre est bucolique, mais la mise en scène est trop inexistante pour être crédible - ou pas assez No Future.

Dans le fond, tout cela reste assez timoré, et la transposition des portes claquantes aux pétarades motocyclistes n'est pas convaincante. Seuls les frères Gévaudan et le solo de Philippe Cohen sauvent (un peu) les meubles.

  • billets/feydeau_a_moto.txt
  • Dernière modification: 2016/07/07 06:00
  • (modification externe)