Françafrique, police et machettes

Petit commentaire sur un article des blogs du diplo, Où l'on voit que Françafrique ne rime pas avec intelligence...

Comme quoi, c'est pas parce qu'on a colonisé et perduré la colonisation depuis l'indépendance, avec un contingent permanent de 250 militaires et un sacré personnel diplomatique, des espions et des barbouzes qu'on voit le vent venir...

Malgré tous les spécialistes du renseignement français de Centrafrique, il semblerait que personne n'ait prévu le récent conflit.

Résultat: un pronostic pessimiste pour sortir de ce qui ressemble de plus en plus à une guerre civile en bonne et due forme.

Y'a pas que les Belges au Rwanda à être des pommes (de terre).

fritebelge.jpg

On apprend notamment dans cette article que : selon la norme européenne (Irlande, Bosnie, Kosovo), le ratio est en moyenne de vingt hommes pour mille - moi, j'adore ce genre de détails technique, en plus c'est pratique à savoir, si un jour on fait la révolution des soviets.

J'en déduit qu'avec 200'000 habitants, il faudrait rien que pour la ville de Genève une police de 4'000 keufs.

Or, selon wikipédia, "L'effectif actuel (de la police cantonale genevoise) est composé d'environ 300 policiers de la Police Judiciaire, 800 policiers de la gendarmerie, 200 policiers de la police de la sécurité internationale, de 70 collaborateurs aux services généraux et de 330 collaborateurs du personnel administratif, pour un effectif total d'environ 1 700 personnes."

Cherchez l'erreur:

  • le calme de la ville de Genève (sauf erreur les chiffres de l'article des blogs du diplo sont plutôt destinés à rétablir l'ordre dans des zones en crise grave) ou, pour parler plus crûment, l'esprit ovin de la république calviniste?
  • les chiffres des blogs du diplo qui sont faux?
  • ou enfin la formidable efficience de la marée-chaussée genevoise?

À mon avis, ce n'est pas la dernière hypothèse qui est juste.

Mais, si oui, on pourrait suggérer à M. Hollande d'envoyer nos pandores en Centrafrique, histoire de mater toute cette racaille.

Comme dirait Kurtz: "Exterminate all the brutes!" (j'offre un café à qui me dit d'où vient la citation)

L'article original du diplo

  • billets/file1738.txt
  • Dernière modification: 2018/10/05 07:48
  • (modification externe)