Mon pôpa l'es pô méchant

lepen.jpeg

«Monseigneur Ebola peut régler ça en trois mois» - la dernière petite phrase de JMLP fait réagir sa fifille.

En brave fille à son père, Marine le Pen défend son paternel encore rugissant malgré son grand âge. Non, sa phrase «Monseigneur Ebola peut régler ça en trois mois», alors qu'il parlait d'explosion démographique, n'a rien de raciste ou de xénophobe.

C'est juste "une observation peut-être désabusée, un peu pessimiste, mais ça n’avait strictement rien à voir avec l’immigration".

Dans le fond, je me demande si je ne préfère pas le père, borgne, ex-tortionnaire et ouvertement raciste, à la fille.

L'article sur Libé

  • billets/file1872.txt
  • Dernière modification: 2018/10/05 07:48
  • (modification externe)