Dissonances cognitives

Sans doute la responsabilité de milliers de morts pèse-t-elle sur la conscience de dirigeants politiques pris en flagrant délit de mensonge. Tellement insupportable qu’il leur est impossible de l’admettre. La dissonance cognitive apparaît comme un mécanisme élémentaire de faiblesse. Non point une faiblesse ordinaire de citoyens sans pouvoir, mais celle de chefs politiques qui, incapables de bien juger, deviennent incapables de se déjuger et dès lors, dangereux.

Lire l'article fort intéressant d'Alain Garrigou sur les blogs du diplo

  • billets/file1901.txt
  • Dernière modification: 2018/10/05 08:26
  • par radeff