Non aux fafs à K-rouge!

blocherfreysinger.jpeg

J'en ai parlé le 19 de ce mois, la mairie de Carouge entend laisser organiser un meeting UDC avec les caciques Freysinger et Blocher comme ténors.

Moi, je suis pour la tolérance, même en matière zoologique. Mais là, il ne faut pas pousser.

Si vous n'aimez pas les airs d'opéras de ces voix de faussets contrariés, faites comme moi: écrivez à la mairie et à la salle des fêtes de Carouge.

Et si vous êtes flemmards, voici un exemple de mel que je met en GPL[1].


Sujet : non à la venue de miliants xénophobes dans mon canton

De : Fred Radeff <fradeff@akademia.ch>

Date : 22. 08. 15 07:20

Pour : reservations@carouge.ch, mairie@carouge.ch

Madame, Monsieur,

C'est avec une vive déception que j'ai appris que la Ville de Carouge et sa salle des Fêtes s'apprêterait à accueillir deux militants d'extrême-droite, racistes, xénophobes et islamophobes dans notre canton.

MM. Blocher et Freysinger ont régulièrement démontré, dans les médias qu'ils prétendent abhorrer mais qu'ils utilisent fort sournoisement, qu'ils n'avaient aucun respect pour la démocratie et surtout pour son essence, les démocrates. Par leur activité politique et leurs accointances avec la droite radicale européenne, leur mépris de la différence et de l'étranger n'est plus à démonter - différence et cosmopolitisme qui marquent justement l'essence même de Genève, ville internationale de tolérance.

La démocratie n'implique néanmoins pas la passivité face à ses adversaires: si une majorité de personnes ne souhaite pas la venue de tels personnages, c'est un refus qu'il faut opposer à la demande de l'UDC.

En espérant être entendu, je vous présente, Madame, Monsieur, mes plus civiles salutations.

--

Frédéric Radeff 29 r. Gares CH-1201 Genève


  • billets/file2408.txt
  • Dernière modification: 2018/10/05 07:48
  • (modification externe)