No konnerie

nobillag.png

un récent sondage indique qu'une majorité semble se dégager pour "no billag"

Je ne sais pas si vous vous souvenez de cette pub énervante pour une bagnole genre limousine. On a un gars, bien posé, visiblement plein aux as, assis sur un gros fauteuil de direction au milieu d'une route. On alterne avec des plans sur la super limousine qui accèlère, freine, fait des virages et le gars, à qui une voix off dit "y'a l'ABS", il dit "je veux plus", la voix off: "y'a 0 à 100 en 3 secondes", il dit "je veux plus" etc. etc. Toujours plus, selon la bonne vieille rengaine capitaliste qui est aussi celle du Mac Do et des diététicien·ne·s, faut bien vivre.

Bon, on va pas s'apesantir sur une pub débile.

Ni à dire qu'avant c'était mieux. Pas sûr: plus classieux, par contre, ça oui:

peugeot203.jpg

Par contre, j'ai l'impression que la majorité des sondés (voir cet article du Courrier) sont persuadés qu'ils en veulent toujours plus, et qu'ils sont tous assis sur des fauteuils de direction alors même que le pouvoir d'achat de la majorité des Suisse·es·es est en baisse:

"plus de 60% des Suisses ne croient pas que l'abolition de la redevance entraînera la disparition de la SSR et la fin des grandes chaînes nationales de radios et de télévisions. Seuls 39% pensent le contraire."

"Quarante-six pour cent des Helvètes sont même convaincus qu'en cas d'acceptation de l'initiative, de grands programmes nationaux radiodiffusés et télévisés, autres que la SSR, seront toujours disponibles."

J'ai pas la TV mais j'écoute la RSR (aka radio freysinger non c'est plus vrai: le matin y'a une nana et un Maghrébin, t'y crois pas!) - et d'après ce que j'entends la TVSR fait du bon boulot, donc je crois qu'il faut soutenir et voter non à "No Billag".

Si je suis un gars qui doute, ce dont je suis personnellement sûr par contre, c'est que 60% des Suisse·ese·s auraient vraiment intérêt à retourner sur les bancs publics (scolaires, pas ceux de Brassens).

Peut-être même qu'ils se rendraient compte qu'à force de voter pour des réductions d'impôts pour les riches, les services publics ne marchent plus si bien que ça et que la Suisse ressemble de plus en plus au fameux Bougnoulistan (vous savez, le pays de tous ces étrangers du dehors qu'il faudrait refouler car "la barque est pleine").

nobillag2.png

  • billets/file3215.txt
  • Dernière modification: 2018/10/05 07:48
  • (modification externe)