La solidarité à la sauce Bill Gates

Un article de Libé à propos de l'annonce récente de Bill Gates de don pour lutter contre le sida:
[...] Si le montant du don de Buffett est exceptionnel, les annonces de ce type, de la part d'individus fortunés, se multiplient. Mais cette course au gigantisme du don ne révèle-t-elle pas la faillite de l'organisation collective de la solidarité ? Sans le moindre contrôle sur l'utilisation de ces dons, le risque est grand que l'on sélectionne des projets visibles et immédiatement rentables, et que l'on fasse l'économie d'une analyse globale de long terme suffisante.
Dans l'économie mondialisée, le principe même de la solidarité entre les êtres humains est en cours de confiscation par une poignée d'individus, avec la passivité complice des Etats. Après avoir considéré que tous les coups étaient permis pour faire fortune, les plus forts à ce jeu peuvent décider de la façon dont il convient de venir en aide aux plus nécessiteux sur la planète. [...]
extrait de
Une poignée d'individus confisque progressivement l'aide au Sud, délaissée par les Etats.
La solidarité à la sauce Bill Gates
Par Damien MILLET
Libération, Jeudi 17 août 2006 - 06:00
Damien Millet président du CADTM France (Comité pour l'annulation de la dette du tiers-monde). Coauteur de la bande dessinée Dette odieuse, CADTM/Syllepse, 2006.

Personnellement, je préfère des milliardaires genre Mark Shuttleworth, mécène de la fort populaire distribution linux "ubuntu" http://www.ubuntu.com/

 

  • billets/file88.txt
  • Dernière modification: 2006/08/17 12:00
  • (modification externe)