La recette des casseurs d'État

marionnettes.jpeg

La droite et la groite prétendent que la pompe à phynance est naturellement vide et que les coupes linéaires sont inévitables.

Petit résumé d'un gros mensonge...

On commence par un petit syllogisme:

Prémisse majeure: personne n'aime dépenser
Prémisse mineure: les impôts sont des dépenses
Conclusion: personne n'aime payer des impôts

Ensuite, la recette des casseurs d'État

soit un Conseil d'État[1] de droite ou de gauche, mais en fait de droite:

  1. le Conseil d'État fait des cadeaux fiscaux aux grosses entreprises et aux très grandes fortunes privées (Genève est un leader européen en la matière)
  2. les caisses se vident
  3. le Conseil d'État fait des économies[2]
  4. les citoyens râlent car les services de l'État s'étiolent
  5. les partis sociaux-traîtres, bourgeois et fachisants font marger leur pompe à phynance (qui elle, merci, se porte bien: voir "cadeaux fiscaux supra) pour convaincre les citoyens qu'ils faut anéantir dégraisser l'Ẽtat et réduire l'imposition
  6. les citoyens votent pour les partis sus-mentionnés

et on recommence pour un tour... Tout cela, dans un climat délétère de relativisme philosophique, de liberté individuelle, de complotisme et de surenchère flagorneuse médiatique pour les puissants.

Question: jusqu'à quand cet ourobouros est-il possible?

En d'autres termes, quel est le point de rupture?

Ouroboros.png


Notes

[1] Conseil d'État: gouvernement de la République et Canton de Genève, Suisse, aussi surnommée Kalvingrad

[2] économies appelées réajustements structurels et prétendument nécessaires, inéluctables, naturels etc.

  • billets/recette_des_casseurs_d_etat.txt
  • Dernière modification: 2018/11/21 07:10
  • par radeff