Ricca Italia, poveri italiani

Moi, “labreche”, j'ai souvent de la peine, mais parfois on a de petites perles, comme cet article:

Italie. Derrière la crise politique, une société déchirée et la montée de l’extrême droite

“Le M5S est le parti « interclassiste » par excellence : 31,2% des voix proviennent desdites couches supérieures (dirigeants et entrepreneurs), 31,8% des indépendants-commerçants et artisans, 36,1% des employés et enseignants, 37% des ouvriers, 37,2% de chômeurs, 32,3% des étudiant-e-s, 36,1% des femmes au foyer et 26,4% des retraités.”

31.8+36.1+37+37.2+32.3+36.1+26.4 font quand même un bon 236.9%.

OK, le M5S progresse, mais on espère quand même moins que ça.

Et puis de quoi se plaignent ces Italien·ne·s?

Selon l'article, “20% des personnes le plus riches détiennent plus de 66% de la richesse nationale nette alors que 60% des plus pauvres n’en détiennent que 14,8%.”

Au niveau mondial, 1% de la population détient plus que le 99% restant1).

Conclusion: les fachos Italien·ne·s et leurs camerati2) capitalistes peuvent faire mieux.


1)
source: NouvelObs
2)
les camerati sont les faf ritounes: “Gli appellativi camerata e camerati furono usati, infatti, durante l'epoca fascista dagli aderenti al Partito Nazionale Fascista e durante l'epoca nazionalsocialista dagli aderenti al NSDAP - in tedesco Kamerad/Kameraden -”, source: wikipédia (it); si vous voulez dire “tovaritch” en italien, il faut dire “compagno”
  • billets/ricca_italia_poveri_italiani.txt
  • Dernière modification: 2018/10/05 07:48
  • (modification externe)