billets:2021:0921oreiller_de_paresse_bisounours_et_al

Oreiller de paresse, bisounours et al.

Je ne sais pas si vous avez aussi remarqué, mais avec la montée des populismes, on a de plus en plus souvent droit à des métaphores malheureuses de la part de nos politicien·nes et “professionnel·les” de la com(-munication).

Exemples:

  • on n'est pas des bisounours
  • tailler dans le gras
  • oreiller de paresse

La dernière phrase a été mentionnée par un con-seiller fédéral particulièrement retors et pervers1). Il a récemment été plagié sans souci du © par une élue municipale PLR de la Ville de Genève, Madame Richard2).

C'est marrant comme toutes ces petites phrases viennent systématiquement de la droite de droite. Et comme elles sont reprises dans les médias.

Assez pernicieux, tout cela : on attend maintenant quelques nouveautés du genre “tuer les cafards”.

Les petites phrases aident à préparer les grandes actions (cf Radio télévision libre des Mille Collines).


1)
je ne le nomme pas histoire de pas finir à piocher du sel dans les mines de Bex
2)
Un nom pareil, ça ne s'invente pas
  • billets/2021/0921oreiller_de_paresse_bisounours_et_al.txt
  • Dernière modification: 2021/09/23 05:08
  • de radeff