billets:2021:1116patricia_melo_le_voleur_de_cadavres

Patricia Melo, Le voleur de cadavres

Après un revers professionnel, un homme quitte Sao Paulo pour se mettre au vert dans une petite ville tranquille aux portes du paradis écologique du Pantanal. Il somnole sur les berges du Paraguay quand le fracas de l'explosion d'un avion privé qui plonge dans le fleuve le sort de sa torpeur. Se portant charitablement au secours de la victime , il trouve dans le cockpit le corps sans vie du pilote et , sur le siège du passager , un sac à dos avec une bonne mesure de cocaine. Faut-il signaler le cadavre aux autorités ou se tirer avec la blanche? La décision s'impose mais elle comporte son lot de désagréments car, même si “trouver n'est pas voler”, notre bon Samaritain commence à explorer en pente douce les chemins sinueux de la corruption de l'âme pour s'enfoncer dans l'immoralité la plus vile, entraînant dans sa chute une faune haute en couleur.

Substituant à la jungle urbaine l'exubérance naturelle d'un éden tropical, Patricia Melo complète ici un panorama implacable du Brésil contemporain et de ses petits arrangements avec la morale; une bassesse ordinaire qui franchit allègrement la ligne de l'équateur .

Au Brésil, il n'y a visiblement pas que les sourires et la samba.

Y'a aussi du noir, très, mais alors très serré.

Peut-être un peu trop serré pour moi - mais c'est indéniablement de la bonne facture.

  • billets/2021/1116patricia_melo_le_voleur_de_cadavres.txt
  • Dernière modification: 2021/11/16 06:30
  • de radeff