info:limesurvey:formation:badquiz

Exporter la page au format Open Document

Voir cette page sous forme de diaporama.

Exemples de mauvais questionnaire

Il est très facile de faire un mauvais questionnaire, beaucoup plus difficile d'en faire un bon. La preuve par l'exemple.

Sources: Unesco, internet, expérience personnelle et http://stattrek.com/survey-research/survey-bias.aspx

  1. Nom
  2. Sexe
  3. Âge

Commentaires

Le questionnaire commence de façon brusque. Il pourrait notamment y avoir un titre et une brève introduction.

Le nom et l'âge du répondant sont-ils nécessaires? La numérotation?

Âge

  • 20 à 25
  • 25 à 30
  • 30 à 35
  • Plus

Commentaires

Les échelles se recoupent. Qu'arrive-t-il si un répondant a moins de vingt ans?

La dernière catégorie n'est pas claire.

Fréquentez-vous la bibliothèque de l'Université d'une façon régulière toutes les semaines pendant le trimestre?

  • Je ne fréquente à peu près pas la bibliothèque de l'Université
  • Je fréquente la bibliothèque de façon irrégulière
  • Je fréquente la bibliothèque de façon régulière toutes les semaines

Commentaires

Cette question est pour le moins ambiguë: on peut fréquenter de façon régulière tous les mois. Les choix de réponses proposées sont aussi ambigus et ne sont pas exhaustifs.

Fréquentez-vous d'autres bibliothèques que celle de l'Université?

  • Jamais
  • oui, à l'occasion
  • oui, régulièrement

Commentaires

Les catégories de fréquence proposées peuvent signifier différentes choses pour les répondants. On a intérêt à spécifier les fréquences: une à deux fois par semaine, deux à trois fois par trimestre, etc.

Trouvez-vous l'accueil à la bibliothèque:

  • très efficace
  • efficace
  • inefficace

Commentaires

L'efficacité peut ne pas être définie de la même manière par tous les répondants: on pourrait être plus précis. Les échelles de ce genre doivent être symétriques autant que possible. Il manque donc une catégorie: tout à fait inefficace. De plus, avec cette échelle impaire, tout le monde va se centrer sur “efficace” et les résultats seront biaisés (surtout en Suisse où l'on aime particulièrement le milieu)

privilégier les échelles paires pour forcer une tendance!

Savez-vous que des banques de données sont disponibles?

  • oui
  • non

Commentaires

Cette question suggère une réponse. On pourrait être plus subtil à la fois dans la question, et dans les réponses proposées.

Pensez-vous qu'une formation documentaire améliorerait vos capacités d'apprentissage et vous permettrait d'obtenir de meilleurs résultats académiques?

Commentaires

Cette question est trop chargée et utilise des concepts difficiles pour les répondants. De plus, une question ouverte come celle-ci amènera des réponses très disparates et difficiles à analyser.

Mauvais :

« Vous personnellement, quand fut la dernière fois, en termes de semaines ou de mois, que vous vous êtes présenté à un hôpital ou à une clinique pour effectuer des analyses de sang et des radiographies pour vous rassurer sur votre état de santé physique ? »

Bon :

« À quand remonte votre dernier bilan de santé ? »

Mauvais:

« Êtes-vous d’accord avec l’énoncé suivant : La fraîcheur des produits et les bas prix sont les principaux avantages des supermarchés IGA. »

Bon:

« Selon vous, quel est le principal avantage des supermarchés IGA, la qualité des produits, les bas prix ou les deux? »

Des échelles impaires amènent des réponses “centrées” et donc moins significatives

Mauvais:

Très bon - Bon - Moyen - Mauvais - Très mauvais

Bon:

Très bon - Bon - Mauvais - Très mauvais

(+ éventuellement NSP/PDR à la fin)

Échelle de Likert — Wikipédia - fr.wikipedia.org: https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89chelle_de_Likert

Soyez épicène mais pas trop non plus!

Mauvais:

Lors de ce vote, pensez-vous que les citoyen-ne-s ont-elles-ils voté en connaissance de cause?

Bon:

Les personnes participant à ce vote ont-elles votées en connaissance de cause?

Ne pas mélanger les types de questions

Une fois que vous avez sélectionné vos types de question, n'en changez pas: si vous prenez les menus déroulants plutôt que les boutons radio, continuez sur cette voie - et vice-versa.

L'utilisateur doit pouvoir se centrer sur le contenu des questions, plutôt que de devoir comprendre l'ergonomie du questionnaire.

Erreur très fréquente: passer des heures à peaufiner le graphisme au lieu de se concentrer sur le contenu.

L'esthétisme est un point de vue personnel (De gustibus non est disputandum), le graphisme est une activité professionnelle qui prend beaucoup de temps.

Un exemple célèbre dans la sociologie, le formulaire de vote d'Anschluss d'avril 1938: 99 % des votes furent favorables à l'annexion.

Avant de diffuser votre questionnaire auprès de votre public-cible, n'oubliez pas de le tester auprès d'ami/e/s ou collègues. Un oeil extérieur relève parfois des erreurs que vous n'aurez pas vues.

Selon cette expression consacrée par l'un des papes de l'ergonomie Web (utilisabilité), Steve Krug, il faut chercher à éviter à l'utilisateur de devoir mobiliser trop de ressources cognitives lors de l'interaction avec une machine.

Soyez le plus simple et concis possible, évitez les confusions. C'est le sens que prennent la plupart des sites internet depuis quelques années - parfois trop à la lettre… Il ne s'agit pas non plus de prendre vos usagers pour des imbéciles.

Un questionnaire trop long décourage l'utilisateur qui, au mieux, y répond de façon aléatoire, au pire le quitte avant de le finir.

Les questions conditionnelles dans limesurvey permettent relativement facilement d'enrichir un questionnaire pour ceux qui ont beaucoup à dire, et à le réduire pour les autres.

La réalisation d'un questionnaire ne devrait pas excéder quelques minutes, à moins d'une motivation particulièrement grande. Pour des raisons techniques, il ne devrait jamais excéder une vingtaine de minutes.

=> retour à la présentation

  • info/limesurvey/formation/badquiz.txt
  • Dernière modification: 2020/06/08 14:12
  • par radeff