SayGoodbye2Google

aka SayGoodbyetoGoogle, Say Goodbye to Google

SayGoodbye2Google

J'abandonne définitivement tous les services Google dès le 21.10.2011 pour des raisons essentiellement politiques.

Comme je suis pas raciste, j'ai aussi rayé facebook, twitter, whatsapp (ce qui revient au même voir pire, voir mon billet Phoque GAFA), tous les produits macdaube, windaube, oracledaube etc.; le seul que j'avoue encore utiliser est YouTube car pour le moment j'ai toujours pas trouvé aussi bien en libre.
faut être honnête: fin 2019, je me suis (provisoirement j'espère) remis sur whatsapp car j'ai des personnes chères avec qui ne veulent plus communiquer autrement…
J'ai commencé à me poser sérieusement des questions sur le grand G lorsque ses ingénieurs ont purement et simplement supprimé la publicité que j'avais placé sur le site d'un projet démocratique à but non lucratif, sous prétexte de clics abusifs, ce qui était faux, preuves à l'appui.

En deux mots:

  • google est VRAIMENT pas si bon que ça;
  • google espionne nos mails, il le déclare officiellement dans ses Conditions générales d'utilisation
  • google est un service capitaliste ultra-libéral et moralement impitoyable qui cherche à passer pour une bande de potes gauchistes écolos et sympas - c'est les pires!;
  • à l'université de Genève, le moteur de recherche GSA acheté à prix d'or sur les deniers du contribuable (je n'ose pas mentionner les montants) laissait singulièrement à désirer; depuis 2015, on a finalement passé à une solution libre et gratuite lucene+SOLR+cakePhp et ça marche nettement mieux, et ça ne coûte plus rien!
  • toujours à l'uni, je me bat régulièrement avec google et google maps pour enlever ou corriger des infos; les gars qui me répondent sont toujours cools (quand ils me répondent), mais rien ne se fait. Et cherchez à contactez google au téléphone ou par email, je vous garantis un sacré parcours du combattant qui n'a rien à envier au Château de Kafka;
Saviez-vous que Google est le plus grand fossoyeur de projets de développement informatiques novateurs? Il commence par acheter l'idée auprès des développeurs, la privatise en posant un copyright sur l'idée puis, dans plus de 80% des cas, l'enterre purement et simplement et font des procès en copyright aux développeurs qui cherchent à développer des idées similaires en libre.

Donc, au-revoir Google: SayGoodbyeToGoogle

Pourquoi?

Voir aussi

Raisons générales

Voir l'excellent Flicage brouillon qui traite régulièrement de Google et ses amis qui nous veulent du bien. C'est écrit par Tristan Nitot, un gars grâce à qui Firefox et Qwant existent. C'est un bouquin en préparation sous forme d'une série de texte publiés sur son blog, éclaire sur ce qui nous attend en ce début de XXIe siècle et sur les parades possibles, une sorte de Prince cinq siècles plus tard.

Bref. Après avoir abandonné Windows en 2001, puis Mac en 2003, c'est le tour de Google. Dur, mais juste.

Google trop politiquement correct?

Catholicgoogle, le moteur de recherche catho made by google… Article surprenant de Libé.

Raisons personnelles

Outre les raisons politiques qui précèdent, j'ai de bonnes raisons personnelles pour détester Google:

  • démêlées avec Google AdSense
  • GSA UniGE: des difficultés avec le moteur de recherche Google GSA acheté à prix d'or par l'Université de Genève sur les deniers publics
  • problèmes de référencement UniGE sur GoogleMap: échanges de mails simplement kafkaien avec un “spécialiste” Google pour corriger des erreurs de référencement - toujours en souffrance!!!

Comment?

Pour commencer, visiter https://framasoft.org: cette poignée d'hurluberlus linuxiens fauchés ont la prétention de remplacer les services d'espionnage de google par du libre, ouvert et sécurisé. Et le plus étonnant, c'est que ça marche! Essayez p. ex. l'équivalent de doodle, framadate, vous verrez que c'est carrément mieux que l'original.

Actions Google

Shame on me, j'avais quelques actions google, elles sont vendues! J'espère avoir fait plonger le cours ;-)

Analytics

Piwik, une excellente alternative libre respectant les libertés au moteur statistiques GoogleStats

Browser

Abandonné Chrome sans le moindre problème, je ne l'utilisais que comme alternative à Firefox (mon favori depuis de nombreuses années) pour tester des applis sans être loggé etc.; icecat tip-top, epiphany est nickel, sinon il y a opera etc., et chromium, la version libre de Chrome

MyGoogle

Ici c'est clair: soit un gros développement, soit un soft tout fait, soit un ersatz genre MyYahoo; j'ai commencé par cette solution, mais je me rends compte que je n'ai pas besoin de “my”, car pour moi internet c'est plutôt “us”, public ou intranet

De toute manière depuis que je synchronise mes signets dans mes différents firefox (module foxmarks_bookmark_synchronizer), et que je range systématiquement mes liens sur mes sites, je n'ai plus trop besoin d'un portail, qui est surtout constitué par mon logiciel de gestion de projets

J'ai enfin un contrat avec la société infomaniak qui propose pas mal de services similaires, dana le respect du droit suisse qui est assez susceptible en matière de privacy - en tout cas plus que le droit états-unien, russe, chinois ou nord-coréen.

crawler (Google tout court)

  • https://duckduckgo.com/, on peut utiliser la syntaxe très pratique des bang, il existe une version en ligne de commande, ddgr
  • https://www.qwant.com/, moteur de recherche européen respectant la RGPD
  • https://www.lilo.org/ efficace, non invasif mais loue des services à Google, Bing et Yahoo et censé reverser ses revenus publicitaires à des causes moralement défendables
  • https://www.ecosia.org/ comme le précédent à part que vous plantez des arbres en l'utilisant
  • https://startpage.com/, “Le moteur de recherche le plus privé au monde”: anonymise google, pas gégé sur le plan politique mais c'est le bon plan si les précédents ne trouvent pas ce que l'on cherche (ou que l'on est trop flemmard pour parser plus de 5 pages de résultats…)
  • http://www.wolframalpha.com/ une AI pour une fois vraiment futée!
  • https://yacy.net/ un moteur p2p plutôt pour le dark web

et bien sûr fouiller régulièrement http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_de_moteurs_de_recherche

gmail

J'utilise le webmail chez infomaniak avec qui j'ai un contrat depuis moultes années, qui comprend tous les outils que j'utilisais chez google depuis la version 2 (notamment les filtres SIEVE)

Comme client, j'utilise aussi thunderbird en IMAP

Liens en rapport avec gmail:

gMaps

Un excellent remplaçant: OpenStreetMap

https://www.openstreetmap.org

Logiciel libre et Opendata au service des collectivités avec OpenStreetMap - JC Becquet

tchat

Réglé en 0 minutes:

JITSI, un logiciel libre de visioconférence, voir aussi https://miamondo.org/2017/12/08/jitsi-un-logiciel-libre-de-visioconference/

et

Jabber

me font la même chose, en mieux, que le pseudo-tchat de Google; et avec pidgin je peux tout intégrer et être notifié à tout moment

Remplacement 100%

webcalendar

ok, fait sur infomaniak, et la synchro marche sur android f-droid

contacts

Là c'est le binz… Google exporte en vcal, il y a bien un outil qui permet de convertir en LDIF mais le résultat est atroce. A creuser.

En CSV va un peu mieux mais aussi un sacré boulot de putz, à voir si une autre solution n'est pas meilleure (développement ad hoc avec une base de données, ou LDAP)

Bon, intégré maintenant à mon logiciel de gestion de projet, pmcake, une affaire qui roule!

Changements de 2013 pour avoir une synchro avec mon smartphone

ok, fait sur infomaniak, et avec l'extension cardav la synchro marche sur android; c'est payant mais vu le prix y'a rien à dire (CHF 2.40)

Messagerie instantanée: signal

Goodbye WhatsApp1), hello Signal, maousse costaud

cloud docs

Transféré en deux coup de cuillère à pot sur le présent wiki… Vraiment easy, à part que j'ai pas trouvé de moyens d'exporter tout depuis Google… Très mal foutu! Mais heureusement j'avais déjà presque tout (genre les photocopies des passeports, carnets de vaccinations etc)

Par contre c'est un peu geek comme approche (rsync, scp etc.), faudrait réfléchir à une solution plus user-friendly

android

ROM Android alternative: https://lineageos.org/

voir aussi:

Là ça va être très facile: mon android est mort, définitivement mort depuis plus de 6 mois (il a pas aimé l'Echinaforce qu'il a croisé dans mon sac à dos). Je vis donc avec un téléphone cellulaire basique de chez basique, et je suis pas trop sur de vouloir avoir le ouèbe 24h/24. Dans le fond, je passe déjà trop de temps connecté. L'alternative serait un tablet PC, j'y réfléchis mais je vais pas me lancer avant un bon moment, à moins de gagner au loto. Et puis je veux un truc avec Ubuntu, pas une Macarnaque ou une Googlerie (genre les tablets d'IBM équipés d'android). Enfin, je suis plus rapide avec un clavier qu'avec mes gros doigts sur un écran virtuel, alors…

noPicasa

Là pas de souci: soit des solutions locales, genre piwigo

Autres pistes pour des solutions locales:

imageindex

une solution linux pour fabriquer vite fait bien fait des galleries en local, à placer ensuite en (S)FTP, pas mal

sudo apt-get install imageindex

RSS

Un client libre écrit par un russe (ou un gars originaire du Vokdastan), parfait et parfaitement privé - on peut l'ouvrir à d'autres si on veut

Tiny Tiny RSS

Translate

L'application de traduction de google dans des langues étrangères est bien pratique, mais là aussi il y a des alternatives:

Bilan

En deux mots: décidée le vendredi 21 octobre 2011 vers 15h, l'ensemble de la migration est achevée à 75% ce samedi 22 octobre et m'aura pris à peine deux heures.

Au fur et à mesure que je trouverai d'autres solutions free, open-source et garantissant une meilleure protection de la sphère privée, je le publierai ici

Ajout 2012: plus aucun service qui ne soit pas open source. Yabon! Fini, la g-dépendance, et vive la liberté!

Intranet

mes infos perso / privées

1)
qui est en fait Facebook, comme Twitter est Microsoft
  • saygoodbye2google.txt
  • Dernière modification: 2020/01/01 11:06
  • par radeff