voyages:radeff:voyage_en_afrique_de_l_ouest_1991-1992

la carte du voyage

deux cartes (attention elles sont lourdes, env. 2Mo chacune) copiées de la Michelin 953

http://radeff.red/fr/doc/BurkinaMaliMichelin.jpg http://radeff.red/fr/doc/coteIvoireMichelin1.jpg

partie avec Claire Kaplun
CH GE 7.12.91, 7h
IT Genova 13h
TU Tunis 8.12, 17h
Tozeur 9.12, 18h
ALG Ghardaïa 10-12.12
Hassi Messaoud 11.12
Tabankort (E Bord Omar Driss) 11.12
Illizi 14.12
Iherir 15.12
Djanet 16-17.12
164km O Djanet 18.12
Serouenout 19.12
accident pont arrière cassé
Idelès 20.12
Tamanghasset 21-22.12
100km N Assamakka 23.12
NIGER Assamakka 24-25.12
Agadez 26-27.12
Taouha 28.12
Essai piste raté sur Tébaram, goudron ->
Niamey 29-30.12
BF Ouaga 31.12, on retrouve 2 potes à Claire (Fred Carbonnier et Djalal Al Husseini, palestinien pince sans rire assez drôle, on habite dans la famille Gombré)

1992
MALI Bankas 4.01
Falaise Bandiagara 5-8.01
Ouaga, retour de Fred, Djalal et Claire en avion

voyage avec Germain (?) Gombré sur Bobo
puis seul
Cote d'Ivoire nuit à Bouaké (ou Katiola? ou direct?)
Yamoussoukro
Toumodi, sur les conseils d'un douanier je prends la piste de
Lakota (nuit dans le campement, repas chez Mamy Broussi - du hérisson)
Sassandra, j'y retrouve... John O'Toole avec une bouteille de Lagavullin (?) et 2 verres à long drink, rencontres des potes (comment ils s'appellaient?), Kutuku
Là j'ai plus une date... tu pourras peut-être m'aider
San Pedro
Rencontre du "Professor" et de ses potes libériens fumeurs et buveurs de "Fort", du gardien de l'hôtel de (?) 70Ha à vendre pour Fr. 100'000, dégustation nuit
Tabou (frontière Liberia), deal avec le fournisseur d'herbe du Professor
Remontée le long de la frontière du Libéria, adoption de la régle du choix retardé à chaque croisement de route

Entrée clandestine au sud du parc de Taï en suivant un sentier forestier peint en rouge, à Taï on apprend que toute visite du parc est impossible
Nuit avant? après? dans hôtel miteux plein de Libériens réfugiés, ambiance zone
Remontée sur Man arrosée de Banju et de pétards
Man, visite de la dent du même nom, rencontre de jeunes coopérants imbûs d'eux-même (Med. sans frontière?) frimeurs cherchant à nous épater avec leurs histoires sur le Libéria

>
> Alors d'apres mes souvenirs, notre itineraire comportait les etapes suivantes : de Man je pense qu'on est effectivement alle a Yamoussoukro. En tous les cas, c'etait du goudronne jusqu'a Abidjan et comme Mophouet (?) etait de Yamoussoukro, il y a de fortes chances que toutes les bonnes routes y menaient a l'epoque. On est alle a Abidjan pour une question de visa pour le Mali (idee geniale de ta part, la visite en pays Dogon) et on est reste chez ce cooperant et sa copine que j'avais rencontres a Sassandra (l'ancien grand port--tout etait deplace a San Pedro a cote, ou nous avons dejeune ensemble sur le premier bout de route qu'on a fait).


t'as raison j'avais confondu, c'est juste on a prié le saint.père ensemble au retour; je me souviens de la plaine boueuse devant la cathédrale qui n'était pas destinée à cela mais qui servait pour les pélerins (le guide me l'avait avoué à contrecoeur, j'avais insisté lourdement)

ces coopérants à Abdijan étaient trop cools, t'as plus leurs coordonnées ou noms? je me rappelle d'une soirée avec un de leurs copains moins cool dans une taverne ou ca a chauffé (une des fois ou tu m'as prouvé ta bravoure) et ou on réfléchissait sérieusement à se tirer par la lagune

>
> Maintenant, les trous de memoire pullulent. On est repasse par Yamou, je pense, ou est-ce qu'on a fonce sur Abidjan la premiere fois sans passer par Yamou ? C'est possible car tu connaissais la bureaucratie en generale et africaine en particulier et tu aurais sans doute conseille de passer plus rapidement a Abidjan pour se debarrasser du visa. Nous nous sommes arretes, c'est sur, a Yamou pour visiter la cathedrale--en companie d'un petit groupe d'Italiens, d'apres mon souvenir.


je crois au retour d'Abidjan on est passé en trombe

> Apres, Katiola en passant par Bouake, ou je m'etais arrete avec le train en venant pour prendre le taxi brousse. Je pense qu'on est alle a Katiola sur la recommendation du cooperant et son amie. Visite d'une fabrique locale de ceramiques ? Et le gentil pasteur-pederaste-assureur suisse ? C'etait la ou plus loin encore ?


je dirais Katiola les deux; avant il y a aussi eu la mines de diamants, à Tortiya je crois

>
> De la nous avons mis cap sur Korhogo. Je ne suis pas completement sur mais, en pensant a la celebration de la victoire des "Elephants", l'equipe ivoirienne, dans la coupe africaine, je dois dire qu'en effet c'etait a Korhogo ou nous avons fete ca.


that's it, là où on a vu des mecs déguisés en guerriers traditionnels qui avaient l'air pas mal imbibés et où les potes qu'on s'est fait le soir tenaient absolument à nous présenter des femmes

> J'ai l'impression que nous avons fait route pour Kong apres ca, pour aller voir l'autre parc national ivoirien (ou nous avons vu des babouins de loin--c'etait bien plus sec que le parc autour de Tai).


par national de la Comoé, j'ai vu des photos de gens qui sont passés par les mêmes coins

> Il y a eu une nuit passee quelque part dans un campement gere par une Africaine noire et son compagne/mari, un Blanc qui avait deja perdu pas mal des ses dents (trop d'alcool, trop de bagarres ?)


c'est là où on a eu les puces (Kafolo) ou à Wango Fitini? On a fait 2 nuits après Korhogo?

>
> Je me demande si on n'est pas alle jusqu'a Tehini. Je pense que oui, car j'ai l'impression qu'on se trouvait juste de l'autre cote de la frontiere vers Kampti (un nom qui me dit qqch). C'etait la fameuse nuit des puces ! Je me souviens aussi d'avoir ete dans un petit village de ce cote de la frontiere pour de l'eau--le temps qu'on a mis en actionnant la pompe (du pied ? de la main ?) avant que l'eau n'en jaillisse ! Il n'y a pas d'exemple plus parlant de la difficulte de la vie de tous les jours sans les conforts assures par l'electricite etc.


ouaip, heureusement on avait le Land Cruiser et la technologie helvétique

>
> Apres quoi, on a traverse le pays Lobi, ou on a fait une petite vidange. Sans compter toutes les petites lessives qui te rendaient dingue !


Varalé (CI) - douane de Kampti (BF), Loropéni, Banfora
Aiguilles de Saindou, est-ce qu'on a aussi vu les cascades de la Kerfiguéla avec toi?
Puis Bobo, Ouaga (comment s'appellait le fou chauffeur de l'ambassade US? trop cool, man)
puis Mali: Mopti (ou on se casse sous pression de la police après un jour et surtout une soirée trop arrosée, je sais plus ce que tu avais raconté au flic ce soir là mais il avait pas trop apprécié), cap sur Djenné, puis falaise de Bandiagara avec guide Dogon - une jeune mec très sympa, assez réservé, qui voulait apprendre l'anglais, recommandé par le rasta de Mopti (surnommé l'Américain, que d'Amérique dans ce voyage!), retour sur Ouaga et retour du John 
  • voyages/radeff/voyage_en_afrique_de_l_ouest_1991-1992.txt
  • Dernière modification: 2015/09/24 22:35
  • (modification externe)