Le café à la macchinetta de zia Floriana

Type:  Boissons
Mode de Cuisson:  Cuit
Régime:  vegan
Nombre de personnes: 6
Date: 16/10/2021
Pays d'origine Italie

Private

No

Introduction
Il y a de très nombreuses années, j'ai invité mon frère et sa femme romaine à boire un café. Ma belle-soeur n'y a même pas trempé les lèvres, sentant à distance qu'il y avait un souci. Et elle m'a donné ce cours magistral que je partage avec vous.
Ingrédients
macchinetta (\mak.ki.net.ta\)
café de qualité (je vais certainement pas faire de pub pour une marque même si j'ai des préférences... mais en général, j'aime bien les arabica portugais ou italiens)
eau douce, pas trop calcaire
énergie (gaz, électricité, feu de camp...)
sucre (facultatif)
Préparation

L'eau peut être froide ou chaude (j'ai eu la confirmation par la suite de plusieurs pros), l'important c'est qu'elle soit de qualité, comme pour un bon whisky. On va jusqu'au milieu de la vanne de sécurité, pas plus, pas moins.
Le café se met en pleine conscience dans le réceptacle ad hoc au moyen d'une cuillère en acier ou en bois, en faisant un minuscule monticule au sommet qu'on va simplement aplatir en vissant, gentiment mais fermement, le haut de la macchinetta sur le corps de chauffe.
Ensuite, la règle d'or c'est de mettre cela sur un tout petit feu, si possible en proférant quelques incantations magiques, mais en silence ça va aussi.
Et puis ça monte, ça glougloute, il faut laisser glouglouter quelques secondes. Mais pas plus, sinon café bouillu, café foutu.
Si on est démocrate, avant de verser on mélange avec une cuillère dans la macchinetta (la fin du café est toujours plus acqueuse, donc plus légère, que le début qui est au fond). Si on fait boire à des mineur·es, pour éviter d'être accusé de détournement, on ne mélange pas et on leur file le début.
On verse des larmes, même si c'es dans la joie, dans de petites tasses* et on déguste en faisant shlurp! et re-shlurp!
On boit sans sucre ou avec très peu**, pour ne pas tuer l'arôme et la richesse.

* NB: contrairement à une idée reçue, les petits cafés ne sont pas plus forts que les infectes cafés américains, car la caféine aime se dissoudre dans l'eau: moins on a d'eau, moins elle se fixe. Je sais pas si c'est vrai mais la personne qui m'a dit ça avait l'air sûre d'elle, et comme ça allait dans mon intérêt, ben j'y crois.
** Je sais que certain·es disent que le sucre dans le café est un crime, moi je dis que tout les goûts sont dans la nature, faut juste éviter l'ubris et l'excès.

Source: Fred Radeff sur un cours magistral de zia Floriana

Recettes Fred Radeff
https://radeff.red/recettes
publiée sous GPL License / CopyLeft licence libre Creative Commons License CC by-sa.
Vous pouvez reproduire cette recette, à condition de:
  • la recopier intégralement
  • mentionner les sources:
    • Fred Radeff sur un cours magistral de zia Floriana
    • http://radeff.red/recettes/recettes/view/15485
  • la partager dans les mêmes conditions

Nouvelle recherche


Respect privacy / Protection des données personnelles Ce site n'affiche aucune publicité commerciale et n'envoie pas d'informations à Google et autres GAFA. Il est propulsé par des logiciels libres. Vous n'y verrez pas de message vous avertissant que ce site va faire intrusion dans votre vie privée, car il n'y a ni cookie de pistage, ni cookies tiers. Les seuls cookies proposés sur ce site sont des sortes de gâteaux yankees, dont je ne raffole guère car ils sont lourds, gras et manquent de raffinement, mais il faut de tout pour faire un monde. Ah ben tiens au passage pour contredire ce qui précède, un peu de pub (non-commerciale) pour les camarades·ses libristes de "Cuisine libre" Cuisine libre !

Page generated in 0.0007 seconds.