RADIOPROTECTION
ET DROIT NUCLEAIRE
Entre les contraintes économiques et écologiques,
politiques et éthiques

En marge du 10e anniversaire de Tchernobyl:
Interférences entre l'Agence Internationale de l'Énergie Atomique (AIEA) et l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS)
Michel Fernex,
Professeur émérite de médecine tropicale
Faculté de médecine
Université de Bâle

Résumé
Le silence opposé à ceux qui cherchent à connaître les répercussions sur la santé - cancers, malformations congénitales, atteintes au génome, etc.- liées aux industries atomiques pourrait être le fruit de l’Acccord qui lie l’OMS à l’AIEA, Accord qui semble contraire à la Constitution de l’OMS. En effet, cet Accord stipule que des données pouvant nuire à la promotion du nucléaire doivent demeurer confidentielles et que l’OMS doit consulter l’AIEA avant de planifier des recherches dont les résultats pourraient interférer avec les buts de l’AIEA: la promotion du nucléaire commercial.

Introduction - Accord AIEA/OMS - Congrès OMS 1995
Réactions après Tchernobyl - Congrès de l'AIEA, Vienne 1996
L'AIEA face aux problèmes médicaux - Discussion et conclusion